DS est dorénavant bien installée pour Béatrice Foucher



Nouvelle directrice générale de DS depuis qu'Yves Bonnefont a été chargé par Carlos Tavares d'une mission pour le Groupe PSA, Béatrice Foucher a eu à gérer la présentation des DS9 et DS Aéro Sport Lounge dans le cadre complexe de l'annulation du salon de Genève.

A cette occasion, elle s'est exprimée dans les médias sur l'évolution de la marque. Elle déclare ainsi qu'avec 62 500 voitures vendues en 2019, DS enregistre une croissance de 17% avec une gamme composée de deux modèles seulement et dont les versions E-Tense ne sont venues qu'en toute fin d'année. Sur ces versions à basses émissions, si précieuses dans le cadre des quotas imposés par l'Europe, Béatrice Foucher indique qu'elle est très satisfaite du démarrage commerciales précisant que les commandes restent soutenues. "La DS7 Crossback e-Tense représente 30% des ventes du modèle, et pour DS3 Crossback e-Tense, on oscille entre 15 et 20% du total. Cette tendance est appuyée par la consolidation de notre réseau de vente. On finit la transformation du réseau en France, avec 162 points de vente, et on prévoit 87 ouvertures cette année dans le monde, avec de nouveaux DS Stores en Egypte, en Turquie, en Corée du sud…" indique-t-elle.

La nouvelle grande berline de DS, la DS9, contribuera à l'amélioration des résultats même si on arrivée ne se fera qu'en toute fin d'année, elle donnera sa pleine puissance en 2021. Pour Béatrice Foucher, il reste une place pour les grandes berlines qui "représente toujours 25% des ventes du premium pour le segment D en Europe. C’est une façon d’exprimer son statut, une forme d’élégance, qui restent pérennes. C’est la promesse pour le passager, à l’avant comme à l’arrière, d’un confort exceptionnel, tandis que le SUV répond à d’autres attentes : un véhicule polyvalent, avec des volumes et des capacités de franchissement, qui donne un sentiment de protection." déclare ainsi la Directrice de DS.

Concernant 2020, Béatrice Foucher reste optimiste malgré la Coronavirus qui a contraint les usines chinoises a stopper leur production. Ainsi, elle indique que "Pour l’instant, nous avons des stocks de pièces et de voitures à vendre. Nos usines européennes fonctionnent. A court terme, notre business fonctionne, notre portefeuille de commandes est élevé. L’usine chinoise de Shenzhen a redémarré il y a dix jours, on est en train d’en actionner l’approvisionnement. Mais bien sûr, on ne peut pas exclure des conséquences négatives pour cette année."

0 vue

© 2020 - Passion DS - Contact : passiondsauto@gmail.com

logo2020-essai3-9.jpg
  • White Facebook Icon
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon